Mouillages écologiques

1 juillet 2021 Non Par Ronan

Cinq nouveaux mouillages ont été installés dans la Baie de Morlaix à destination des plongeurs. Une innovation technique avec des ancrages à même la roche, mise au point pour préserver les fonds marins.

L’un des cinq mouillages innovants, dédiés à la plongée, est situé au Corbeau, dans la Baie de Morlaix. (Photo source Bretagne Plongée)

  • Une première expérience de ce type de mouillage en Bretagne

Cinq mouillages innovants ont été installés en Baie de Morlaix. Leur spécificité ? Proposer un ancrage fixe aux bateaux tout en protégeant l’environnement très riche de ce secteur. Ce travail a été effectué par une entreprise spécialisée dans les travaux maritimes et de travaux subaquatiques, basée à Brest et Paimpol : Bretagne Plongée.

Son responsable, Loïc Desmas, a qualifié de « première en Bretagne » la technique utilisée : « Habituellement, les mouillages innovants se font sur du sable. Là, il a fallu s’adapter à chaque site et ancrer directement dans la roche. »

Un travail « au millimètre près », effectué dans les fonds par des scaphandriers. À titre de comparaison, il indique que pour « un mouillage traditionnel, l’impact sur l’environnement est évalué sur 150 m ». Pour ces mouillages nouvelle génération, il est réduit à « 3 m² ».

  • Un cahier des charges strict pour le site Natura 2000

Du fait de la spécificité du site, classé Natura 2000, le cahier des charges pour ces mouillages a été strict. Pour rappel, les fonds marins sont riches notamment d’« alcyon jaune, de gorgone verruqueuse, des plumes d’or, de rose de mer… » Le choix des emplacements a été longuement discuté : le Paradis, les Cochons noirs, l’Aboukir Bay (épave), Bezhinenou et Le Corbeau.

Le projet en lui-même a d’ailleurs mis du temps pour être réalisé : si l’idée avait émergé il y a « huit ou neuf ans », les travaux se sont faits en 2020. Morlaix Co, opérateur du site, était notamment en lien avec l’Office français de la biodiversité, les clubs de plongée de la Baie, mais aussi la station biologique de Roscoff et les services de l’État. Le projet, qui s’élève à « 13 200 €», a été financé à 80 % par l’État et l’Europe.

À lire sur le sujetPremières actions Natura 2000 en baie de Morlaix

  • Des usages réservés à la plongée

Autre particularité des cinq mouillages, ils sont « dédiés à la plongée ». Une inscription claire est marquée sur ses bouées blanches, différentes des autres, comme celles de la réserve ornithologique. Parmi les clubs utilisateurs et signataires de la charte de bon usage, qui a été mise en place avec l’installation, figurent les clubs de plongée de Carantec, Saint-Pol-de-Léon et le Groupement subaquatique de Morlaix-Plouézoch. Ce dernier, qui est à l’origine de la demande initiale de mouillage, se félicite de « cette mise en place ». Pour Mickaël Tanguy, son responsable, « les retours des plongeurs sont bons » un an après. À titre indicatif, environ 4 500 plongées ont lieu chaque année avec ces trois clubs.